J'ai passé un bout du week-end à installer un nouveau disque dur, un disque de 4Go en IDE 2"5. Ça a commencé avec l'incontournable HDDriver, dans sa dernière version. Puis, l'indispensable NVDI, sans lequel le Falcon de base est un vieil escargot asthmatique. Puis vint le tour du système d'exploitation... Je suis un inconditionnel de MiNT, car ce système me donne accès très facilement à un simili-Unix et, de plus, est un logiciel libre, J'ai toutefois cédé à la tentation d'installer l'autre système, à savoir MagiC 6.

L'installation s'est faite en mode 030, puis les patchs spécifiques à la version 060 ont été appliqués. Hop, démarrage du machin, ça donne l'impression de ramer: il fallait en fait mettre MagiC en premier dans l'ordre de démarrage des programmes. Une fois le dossier AUTO réorganisé, ça va mieux, ouf !

Je teste quelques bidules, j'installe notamment Devpac 3.10, Qed, Pure C, Assemble et Adebug Reloaded. Je patche Mon030 pour qu'il supporte le 68060, c'est d'ailleurs un bien grand mot car il part très rapidement en sucette et certaines routines n'ont pas été patchée correctement. J'essaye également les assembleurs pour le DSP56001... Malheur ! Qdspasm dans ses dernières versions plante le système, il est apparemment buggé jusqu'à l'os. L'assembleur officiel de Motorola, ASM56000.ttp se gaufre aussi, avec ou sans les caches, mais l'erreur reste récupérable.

Je me suis aussi amusé à bidouiller les sources d'Adebug pour faire fonctionner le débuggeur sur le 060. J'ai réussi à lui faire afficher son écran principal, mais le mode trace ne fonctionne toujours pas, malgré mes efforts. Il y a encore un sacré boulot, notamment de compréhension du code originel de Brainstorm et toutes les manipulations qu'ils font sur la pile. Enfin, ça ressemble à un problème de stack-frame. Comme je n'ai pas la doc du 68030 avec moi, je ne peux pas trop avancer (et je n'arrive pas à afficher les 2 pages importantes du PDF trouvé sur le net, j'essayerai avec une machine sous Windows). Il faudra que je demande à Rodolphe ce qu'il en est de Centinel, il avait posté un message en 2003 indiquant que le schmilblick avançait de ce côté... L'avantage de ce débuggeur est évidemment de pouvoir débugger du code 68k et du code DSP avec le même outil, et accessoirement de ne pas avoir à se casser la tête pour faire tourner Adebug ;)

Il y a encore beaucoup de travail, mais le plus important est que mon bon vieux Falcon tourne toujours ! Je vais continuer mes investigations sur Adebug, mais je ne sais pas encore si je vais garder MagiC...